asturiesasturiesasturiesasturiesasturies

En espagnol Principado de Asturias, Asturies est une communauté autonome du nord-ouest de l’Espagne avec comme capitale, le ville de Oviedo.

Voyage en Espagne : Asturies

Située au bord de l’océan Atlantique, sur la Costa Verde, la province des Asturies s’étend sur le versant septentrional des monts Cantabriques. Elle est bordée à l’est par la Cantabrie, au sud par la Castille et León, et à l’ouest par la Galice.

La région des Asturies, qui bénéficie d’un climat océanique humide, tire par ailleurs une partie de ses ressources de ses vastes prairies, cultivées ou plantées — pour la plupart — de pommiers à cidre. Les petits villages côtiers vivent de la pêche, et l’élevage fait également partie des secteurs économiques et touristiques importants de la région.

Avant la conquête romaine, dès le paléolithique, les Asturies étaient peuplées de tribus montagnardes d’origine celte, les Astures. D’étonnantes peintures rupestres (Peña de Candamo) témoignent de leur mode de vie, fondé sur l’agriculture et l’élevage. Conquises par les troupes d’Auguste, en 29 av. J.-C., les Asturies furent la dernière région de la péninsule à tomber sous la coupe de l’Empire romain. Elles restèrent d’ailleurs longtemps à l’écart de la romanisation et de la christianisation. La région servit ensuite de refuge aux Wisigoths, dont le roi était Pélage, et qui combattaient l’invasion musulmane.

Les Asturies jouèrent un rôle capital dans la Reconquista (Reconquête), période fondamentale de l’histoire espagnole, caractérisée par la lutte des royaumes chrétiens d’Espagne et de Portugal pour chasser les Maures de la péninsule Ibérique. La victoire remportée à Covadonga, vers 722, par Pelayo, fut un symbole de cette époque.

Sous le règne d’Alphonse II (791-842), les liens avec l’Europe chrétienne se développèrent, renforcés encore par le début du culte de saint Jacques, à Compostelle, dans la province voisine de Galice. Ce fut également une période de croissance démographique. Sous Alphonse III le Grand (838-910), le royaume s’agrandit en englobant la Galice et le León. Le royaume des Asturies devint alors le royaume de León et s’unit à la Castille en 1230. À partir de 1390, sous l’impulsion d’Henri III, roi de Castille, les héritiers de la couronne d’Espagne prirent le titre de prince des Asturies.

Les volontés d’indépendance s’exacerbèrent au cours des siècles et les Asturies furent parmi les premières régions à résister aux troupes de Napoléon. En 1809, les Français en furent expulsés.

Au XIXe siècle, l’industrialisation rapide des Asturies en fit une région essentiellement ouvrière, rapidement gagnée aux idées socialistes. En 1934, le gouvernement dut envoyer la légion pour mettre fin à la révolution des Asturies, menée par différents partis de gauche alliés aux syndicats. Un autre soulèvement se déroula deux ans plus tard. Mais, les nationalistes de Franco s’emparèrent des Asturies en 1937. Un projet d’autonomie de la région fut adopté en 1981 par le Congrès des députés espagnols.

A ne pas manquer lors d’un voyage en Asturies : La cathédrale d’Oviedo, qui abrite les tombeaux des membres de la famille royale des Asturies, est une église de style gothique construite à la fin du XIVe siècle.

Recherche « Asturies-Image » – Images

asturies

Inter-Hotel - Réservez un hôtel au moins 15 jours à l.avance et bénéficiez de 15% de réduction.
Bon plan à la Montage - Saison 2018-2019-
Asturies

Infos : asturies - carte oviedo - carte asturies - carte des asturies espagne - asturias carte - carte asturies espagne - asturie espagne - Asturies carte -