lyon-region-rhone-alpeslyon-region-rhone-alpeslyon-region-rhone-alpeslyon-region-rhone-alpeslyon-region-rhone-alpeslyon-region-rhone-alpes

Troisième ville de France, au confluent du Rhône et de la Saône, Lyon dans la Région Rhône-Alpes est le chef-lieu de la région Rhône-Alpes et du département du Rhône.

Lyon - carte de France
Lyon – carte de France

La ville de Lyon

Lyon domine une communauté urbaine de 1,26 million d’habitants dont 415 500 Lyonnais intra-muros. L’agglomération comprend des villes aussi importantes que Bron, Meyzieu, Rillieux-la-Pape, Vénissieux (et son quartier des Minguettes) et surtout Villeurbanne.
La ville constitue un noeud routier, ferroviaire et fluvial. Elle est desservie par l’aéroport de Satolas et jouit également de l’aéroport privé de Lyon-Bron. Elle tient un important rôle commercial et industriel symbolisé notamment par sa célèbre foire internationale. Elle a assuré son développement grâce à l’industrie textile (soie, laine, coton, tissus synthétiques), à l’industrie chimique et pharmaceutique, aux constructions mécaniques (production de véhicules lourds), électriques et électroniques, etc. Des entreprises comme SEB, Renault-Véhicules-Industriels, Meyrieux, Boiron, Rhône-Poulenc y sont implantées, de même que quatre cent cinquante laboratoires de recherche et trois universités.

Pour une meilleure orientation de la ville de Lyon, voir le plan de la ville.
Les quartiers modernes (à l’est du Rhône, près du quartier d’affaires de la Part-Dieu) contrastent avec les belles façades des quais de la Saône et du Rhône. Au centre de la ville se concentrent les monuments les plus fameux : église Saint-Nizier (XVe siècle), basilique Saint-Martin-d’Ainay (XIIe siècle), églises Saint-Bonaventure (XIVe siècle) et Saint-Bruno (XVIe-XVIIe siècles). On notera également la présence du palais du Commerce et du Grand-Théâtre (XIXe siècle), de l’hôtel de ville et du palais Saint-Pierre (XVIIe siècle). Dans le quartier de Fourvière, on trouve la cathédrale Saint-Jean (XIIe-XVe siècles, siège des conciles de 1245 et 1274), la basilique Notre-Dame, le palais de justice (de Victor Baltard) et la loge du Change (XVIIIe siècle).

On peut également se promener dans les traboules (passages) du vieux Lyon et de la Croix-Rousse, ou encore sur la place Bellecour et sur celle des Terreaux, réaménagée par Daniel Buren. Bien entendu, cette métropole réunit, outre son Opéra, repensé en 1993 par l’architecte Jean Nouvel, un nombre impressionnant de musées. Les plus visités sont le Musée gallo-romain, le musée des Beaux-Arts, le musée Guimet, le musée d’Histoire naturelle, le musée de la Marionnette (Lyon est la patrie de Guignol), celui de la Photo et du Cinéma (c’est aussi la patrie des frères Lumière), la maison des canuts, etc.
Le centre de Lyon a été classé le 5 décembre 1998 sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco.

Colonie romaine fondée en 43 av. J.-C. sur la colline de Fourvière, Lugdunum devient la capitale religieuse des Gaules et, au IIe siècle, elle en est la cité la plus prospère.
Après les grandes invasions, Lyon devient la capitale des Burgondes en 478. Au traité de Verdun, elle devient ville de Lotharingie avant d’être cédée au royaume de Bourgogne-Provence en 918. Elle revient au Saint Empire romain germanique en 1032. A partir de 1157, l’archevêque y fait office de comte. Mais il s’oppose systématiquement à l’octroi de libertés municipales, tant et si bien que les habitants se révoltent en 1290 et en appellent au roi de France. Ravi de l’aubaine, le détenteur de la Couronne française assiège et prend la ville en 1310 et l’adjoint à son domaine deux ans plus tard. L’industrie de la soie, encouragée par Louis XI, fait la fortune de la ville, qui organise également quatre foires tous les ans. L’imprimerie et les activités bancaires contribuent également à la prospérité de Lyon aux siècles suivants.
La ville de Lyon souffre durant la Révolution française : elle subit un siège en 1793, une grande partie de sa population s’enfuit ou est massacrée.
Napoléon Ier favorise la ville qui retrouve sa place d’antan. Cette prospérité se poursuit durant la révolution industrielle. Mais celle-ci impose des conditions de travail extrêmement dures. Une fois encore, Lyon connaît des insurrections avec la révolte des canuts de 1817, 1831 et 1834.
La ville connaît l’occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Elle se fait notamment sous l’autorité de Klaus Barbie.
Edouard Herriot est maire de Lyon de 1905 à 1957.

Deux conciles se sont tenus dans la ville :
– le premier est convoqué en 1245 pour excommunier Frédéric II, qui venait de chasser le pape Innocent IV de ses terres romaines ;
– le second, convoqué en 1274 par Grégoire X, est chargé d’établir des règles plus claires concernant l’élection du pape par le conclave. Il organise également une réunion très éphémère des Eglises d’Orient et d’Occident.
Le centre de Lyon a été classé en 1998 sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco.
En 2007, sont inaugurées les nouvelles berges du Rhône, un parc urbain de 5km de long entre les parcs de Gerland et de la Tête d’or.

.Ouverts à tous, les Espaces Rhône-Alpes répondent aux demandes des Rhônalpins - qu'ils soient partenaires de la Région, porteurs de projets, représentants ....Ecoliers, collégiens, lycéens, étudiants ou enseignants : vous préparez un travail scolaire sur la région Rhône-Alpes ? Nous mettons à votre disposition sur ....La ligne ferroviaire Lyon - Saint-Étienne, est une des lignes régionales de ... La région Rhône-Alpes a engagé de 2007 à 2009 ...

Image – Lyon – Région Rhône-Alpes –

lyon-region-rhone-alpes
Image et Lyon – Région Rhône-Alpes - Itinéraire - Cartes et PhotosLyon – Région Rhône-Alpes

Infos : lyon foot - arrondissement lyon - Ville Lyon - lyon rhône-alpes - région rhône alpes - Lyon Lyon - le lot region - image de lyon foot -